Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


Rape Zombie : Lust of the Dead

Publié par Tuco sur 9 Septembre 2015, 03:19am

Catégories : #Zombies, #Érotique

Rape Zombie : Lust of the Dead

Après une attaque nucléaire, les mâles de Tokyo se transforment en zombies assoiffés non pas de sang humain, mais de femmes pour assouvir leur bas instincts. Alors que le chaos est total, une infirmière bien courageuse accompagné d'une jeune femme timide se réfugient dans un temple défendu par Kanae, une mère de famille abusée et Tamae l'écolière. Armé de quelques armes, pourront-ils survivre à cette invasion?

Bon alors, que son nos attentes quand on est sur le point de regarder un film nommé RAPE ZOMBIE? Des attentes basses, je l'espère de votre part. RAPE ZOMBIE se classe dans un sous-genre qui a beaucoup gagné en popularité, le pink film. Les pink film sont des soft core souvent de bien mauvais goûts habillés en film de genre et fait avec des budgets et des moyens riquiqui. Un genre très spécial donc, qui n'est pas la tasse de thé de tout le monde. RAPE ZOMBIE va un petit peu plus loin l'aspect porno et s'en permet un peu, ce qui n'aide définitivement pas le film qui s'avère peu convaincant à plusieurs niveaux en donnant une aussi grande priorité au cul.

L'histoire d'une simplicité extrême n'est pas plus compliqué que le résumé. Y'a des zombies, quatre filles se cachent et on apprend que la seule façon de tuer les zombies n'est pas de leur couper la tête, mais de leur couper le pénis. Cette base complètement conne est évidemment un peu parodique, mais on se surprend à comprendre qu'un tente bel et bien de construire quelque chose autour de ce phénomène, je vous dirai qu'on essaye en vain, mais malgré tout, on sent un désir de bâtir un univers un tant soit peu crédible. Le problème est que c'est tellement léger et que certaines scènes s'allongent pour absolument rien dans un film d'à peine 75 minutes, qu'on a davantage l'impression à voir une démonstration de paresse que d'audacité.

Dommage donc de voir beaucoup de beaux éléments de film, comme les personnages féminins intéressants et la base fantastique du récit, complètement plombé par le manque de rigueur scénaristique d'un film avec un bon potentiel. RAPE ZOMBIE ne s'avère au final qu'un vulgaire film d'exploitation fauché, alors qu'il présente un commentaire social parfois intéressant et des liens avec la mythologie japonaise complètement laissés de côté ou inexpliqués.

Les scènes d'action peu nombreuses sont frénétiques et filmés avec une certaine compétence, même si l'action est parfois découpé au couteau, ce qui est souvent le cas dans des métrages de la sorte. Les effets spéciaux sont cependant d'une qualité exécrable, en démarrant par les looks craignos des zombies, mais surtout pour les douteux effets digitaux qui apparaissent parfois à l'écran.

Ce résultat étrange et parfois choquant s'avère donc décevant, car malheureusement baissé au strict minimum de la qualité dans plusieurs départements. RAPE ZOMBIE aurait pu être un bon film, il ne s'avère qu'une incursion hardcore dans un sous-genre qui manque de véritables fleurons au niveau de la qualité. Pour les amateurs de l'excès du cinéma japonais, vous y trouverez peut-être votre compte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents