Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Culte-O-Rama Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.

The Twilight Saga : Eclipse

Tuco
The Twilight Saga : Eclipse

Bella et Edward sont revenus ensemble, sauf qu'une menace vient mettre leur union en danger, quand des rumeurs d'activités de vampires sont présentes dans la ville de Seattle. Ces rumeurs s'avèrent une armée de vampires créées par la dangereuse Victoria qui compte bien se venger de ce qu'Edward a pu faire à son grand amour dans le dernier volet de la série. Pendant ce temps, Bella semble toujours un peu incertaine face à ses sentiments pour Jacob et la tension montre également entre son clan et celui de la famille d'Edward.

Incroyable de voir à quel point, seulement quelques 5 ans plus tard, plus personne ne porte aucun intérêt pour la franchise TWILIGHT, ce qui est peut-être tant mieux. Après NEW MOON, le deuxième film de la série qui fait certainement parti des pires stinkers que j'ai eu la chance dans ma vie, voilà qu'arrive ce troisième opus avec aux commandes David Slade, un talentueux réalisateur bien prêt à redresser un navire coulant profondément. Le résultat demeure d.cevant certes, difficile de faire de l'or avec des grains de merde, mais ECLIPSE marque certainement une amélioration.

Le gros problème de cette bouillie adolescente est certainement que contrairement à d'autres films pour adolescent récents qui non seulement donne de la consistence aux personnages, mais présentent des personnages masculins et féminins forts et complexes, ECLIPSE continue de présenter des personnages complètement vides et insipides. Des personnages qui sont présentés comme complexes et tortueux, mais qui s'avèrent surtout des représentations complètement déphasées de grands concepts adolescents. Au point où on se dit que la greluche qui a bien pu écrire ces affreux bouquins doit certainement être soit une belle conne ou une habile représentatrice des plus gros clichés foireux d'adolescents.

Et puis bon y'a ses moments complètement ridicules qui se compte par poignées. Le pauvre mec de 17 ans, sculpté au couteau et qui se problème plus de la moitié du film sans rien sur le dos pour que les petites boutonneuses puissent bien baver un peu. Les foutues scènes de discussion entre les deux héros, qui sont ultra méga giga toujours trop intenses, comme si on allait croire vraiment que c'est beau une foutue vie merdique où on ne peut simplement pas se passer d'une personne précise pour être heureux. Le pire est qu'en comparaison au deuxième film, ECLIPSE se permet moins de conneries de genre et prend plus de temps cette fois à vraiment préparer cet affrontement final dont on parle temps, un peu de lueur dans le fumier comme on dirait.

L'idée de base avec l'armée de vampires qui se crée à Seattle est certainement l'élément le plus intéressant du film et un élément qu'on verra cependant très peu. L'histoire tournant autour du personnage de Bryce Dallas Howard ne semble jamais véritablement prendre son envol et alors qu'on souhaiterait bien moins de foutus dialogues débiles et de conflits forcés entre les personnages principaux, on aurait certainement aimé en avoir un peu plus au niveau de l'intrigue principale. David Slade fait de son mieux pour doser et offre un climax assez bien fait et assez divertissant de ce fameux affrontements entre vampires et loups à la fin du film, mais ce n'est pas encore assez pour racheter un film aussi con à la base malheureusement.

Outre de petits, mais alors très petits moments intéressants qui s'avèrent en gros, les flashbacks expliquant certains personnages et l'affrontement final, on fera bien de passer son tour avec ce troisième volet, supérieur aux autres, mais qui demeure un film profondément superficiel et déjà démodé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires