Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


Jessabelle

Publié par Tuco sur 13 Juin 2016, 02:26am

Catégories : #Fantôme, #Démoniaque

Jessabelle

Après avoir subi un terrible accident de voiture, Jesse retoune chez son père en pleine Louisiane. Dès son retour, un esprit la tourmente et les VHS enregistrés qu'elle trouve de sa mère décédée l'amène à croire que cette présence surnaturelle est malveillante.

Les histoires d'horreur voodoo, ça a toujours eu un certain potentiel, mais on dirait que tous les films qui touchent à ce sujet s'essouflent rapidement. JESSABELLE ressemble étrangement, voir même dangereusement à un autre film pas si vieux, THE SKELETON KEY qui présente un sujet similaire ainsi qu'un twist qui l'est pratiquement également. Sauf que contrairement au film avec Kate Hudson, JESSABELLE n'a pas le flair visuel ni la tension pour être rien d'autre qu'un film d'horreur tristement formulatique.

Parce que ça semble vouloir faire différent, avec le setting en Louisiane, le twist scénaristique et tout, mais honnêtement, plus le film tente d'expliquer son scénario, plus il s'éloigne de l'horreur pour entrer dans un drame Historico/fantastique des plus chiants. On tente l'horreur dans la première heure, avec maladresse, mais énergie, tout en planant un intéressant voile de mystère qui s'enraye complètement dans la dernière demie-heure du film. Plus le film s'explique, plus il devient inintéressant. Parfois, il vaut mieux en laisser de côté et de garder le plus longtemps possible ce qui est efficace, malheureusement JESSABELLE n'est pas de cette ligne de pensée.

Bon nombre de questions pas nécessairement positives viennent à l'esprit en terminant le film. Sans vouloir tout dire de la fin qui arrive de façon franchement sèche, son pessimisme risque de ne pas plaire à tout le monde. Un personnage meurt enfermé dans une cabane remplit d'essence alors qu'il n'y a une serrure qu'à l'extérieur, un esprit qui vieillit alors qu'il n'a aucune présence physique au départ, pourquoi tout ce flala pour posséder Jesse à ce moment précis? Trop de questions, trop de plotholes qui viennent nous éloigner de ce qui se passe à l'écran. On ignore si cette présence a vraiment un pouvoir sur le réel ou non et si oui, il n'y a aucune raison de tourmenter cette pauvre fille au lieu d'immédiatement la posséder.

Film d'horreur au final assez médiocre, JESSABELLE avait un certain potentiel, complètement plombé par un scénario qui veut trop en faire au détriment du genre. Transformé alors que le film commençait à être intéressant, on en sort un peu fatigué et déçu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents