Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


Snowpiercer

Publié par Tuco sur 22 Avril 2017, 03:11am

Catégories : #Société future, #Post Nuke

2031, la race humaine, en péril à cause du réchauffement climatique, utilise une dangereuse arme pour refroidir l'atmosphère, ce qui cause un refroidissement qui tue 99.9% de la race humaine. Les survivants vivent dans l'arche, un train d'une incroyable technologie qui fait le tour du monde chaque année avec ce qui reste du genre humain. Le train est séparé par trois classes sociales : les privilégiés qui sont le 1%, les travailleurs qui font fonctionner le train et les gens de derrière, qui sont entassés comme des insectes et ne sont nourris que par des bars de protéeine dégoûtantes. Alors que les gens de derrière sont victimes des abus de la clase moyenne, des enlèvements d'enfants viennent alimenter une révolte. Mené par un jeune homme prêt à tout pour faire la lumière sur ce qui se passe au bout du train, les révolutionnaires vont de wagons en wagons, chaque fois affrontant une menace exponentielle. 

 

Honnêtement, j'ai adoré. J'ai trouvé le concept tout à fait fascinant du début à la fin. Même si le message sur les classes sociales est vraiment gros, le message passe quand même plutôt bien. Joon Ho Bong trouve toujours le moyen d'insuffler une coolness dans ses films, avec une photographie exemplaire, une façon toujours très originale de filmer ses scènes d'action avec des ralentis du tonnerre et un petit côté flashy jamais dérangeant. Je ne savais pas trop la direction que ça allait prendre au début, pour finalement complètement être immergé par cette histoire, qui prend parfois des tournants très sordides, parfois un peu cheezy. C'est très rythmé et le concept des wagons rend le film très dynamique et lui donne toujours une nouvelle approche. On peut passer d'une salle de classe. à un rave jusqu'au moment succulent où les révolutionnaires apprennent de quoi est faite leur nourriture. Quelques acteurs talentueux parsèment le film comme le regretté John Hurt, Ed Harris et surtout, Tilda Swinton, absolument GÉNIALE dans le rôle de la subalterne sadique. Un film original et rigoureusement fait, une parfaite surprise et un film tout à fait recommandable. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents