Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


Kong : Skull Island

Publié par Tuco sur 15 Janvier 2018, 02:10am

Catégories : #Créature, #Daikaju-Monstres Géants, #Fantastique

Une équipe de soldats, de scientifiques, un traqueur et une photographe sont envoyés sur une île encore inconnue de la carte. Ils se rendent compte après avoir leurs hélicopthères complètement décimés qu'ils sont rentrés dans le territoire de Kong, un gorille géant qui défend l'île contre les envahisseurs et les créatures dangereuses qui émergent du plus profond de la Terre. 

L'arrivée un peu de nulle part de KONG : SKULL ISLAND a créé un clash intéressant en termes de feedback. Certains bien contents de voir une nouvelle mouture parce que la version de Peter Jackson était soit trop longue ou trop mielleuse alors que d'autres voient ce reboot comme un outrage envers l'oeuvre du réalisateur de la trilogie de l'anneau. Je vais honnête dès le début, j'étais un peu du deuxième camp, aillant adoré la vision de Peter Jackson. PAr contre, après le visionnement de SKULL ISLAND, que je suis loin de trouvé parfait, je considère que ce remake va tellement dans une autre direction que son existence est plus que justifiable. 

Parce que cette mouture de ce monstre mythique du cinéma ne tente pas du tout de suivre les pas de ses prédécesseurs, mais tente véritablement de créer un nouvel univers cinématographique qui mènera à une rencontre prochaine avec vous savez qui. Pour se démarquer véritablement, KONG a décidé de garder son monstre en vedette sans toutefois l'humaniser au point que sa mort devient imminente. Dès le départ, avec l'attaque de Kong sur les hélicoptères (Une longue scène, extrêmement spectaculaire et montée à merveille surtout au niveau sonore), on montre un Kong différent, qui ne sera jamais abattu par l'homme et qui est plus fort et plus dangereux.

Au niveau de la production, SKULL ISLAND est d'une qualité tout à fait impressionante. Le setting historique du Vietnam est non-seulement très rafraîchissant, mais permet quelques scènes visuellement splendides. En fait, en termes de travail visuel, KONG : SKULL ISLAND est certainement une coche au-dessus de ce qui se fait au cinéma actuellement pour n'importe quel blockbuster. LA scène d'action du climax est tout simplement splendide et se compare tout à fait à l'impressionnante scène d'action de King Kong vs les Tyranosaures dans le film de 2005. 

Par contre, malgré le fait qu'il soit un divertissement bien fait et très bien mis en boîte, si vous êtes le genre de personne qui aimez votre blockbuster avec des personnages riches et des intrigues bien ficelés, il n'y a RIEN de ça avec SKULL ISLAND. C'est une coquille vide, mais une coquille vide bien mené de la première à la dernière minute. C'est probablement ce qui fera de ce film une oeuvre généralement apprécié, mais finalement complètement oubliée un peu comme l'avait été le remake plus action heavy et sexy du INCREDIBLE HULK. On se rend compte aussi très rapidement que vous pourriez enlever pratiquement n'importe quel personnage du film et que l'histoire resterait pratiquement la même (Outre celui complètement déglingué de Samuel L. Jackson) ce qui montre qu'en termes d'acteurs et de star power, KONG ISLAND est un showcase plus qu'une oeuvre artistique. 

Le film a également un problème pour ce qui touche au ton. Dès l'arrivée du personnage de John C. Reilly dans le film, beaucoup de scènes passent du dramatique au comique, avec plus ou moins de succès. Les spectateurs riaient avec un petit rire poli, mais la plupart des blagues n'avaient aucune réaction. On nous montre un film sérieux pendant 45 minutes, pour changer la nature du film ensuite d'une façon trop soudaine et pas assez assumée. Arrive parfois la mort d'un personnage, ce qui malgré tout ce qu'on veut nous montrer, ne créé JAMAIS aucune émotion. Je pense même que je ne me rappelle d'aucun nom de personnage du film, en même temps, on ne veut pas voir des personnages, on veut voir un gorille géant détruire des trucs. 

Allez donc voir KONG : SKULL ISLAND avec l'idée seule d'être divertit et le film fera totalement le boulot. Mais pour quelqu'un qui veut une histoire avec une épaisseur et une richesse scénaristique, vous devrez clairement allez voir ailleurs. Pour ma part, malgré tous ses défauts, j'applaudis l'arrivée d'un film de la sorte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents