Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


April Fool's Day

Publié par Tuco sur 11 Février 2019, 02:36am

Catégories : #Slasher



Un an après qu'une sordide blague mène à la mort de la personne ciblée, une bande de jeunes connards se trouve à être la cible de morts terribles par un étrange personnage. 

APRIL FOOL'S DAY est un remake d'un apparemment film d'horreur culte des années 80. Ne l'ayant pas vu, je ne peux jouer au jeu de la comparaison, mais bon sang... J'ai vu ce film et je ne pourrai jamais retrouver ces précieuses 90 minutes où j'aurais pu faire quelque chose de mieux, comme de puncher directement les couilles ou me donner un coup de fourchette dans la main. APRIL FOOL'S DAY est dans la lignée des I KNOW WHAY YOU DID LAST SUMMER, mais arrive environ 5 ans trop tard et se situe environ à la grosse orteil du genre en termes de qualité. Personne n'en veut de ce film et dès les premières 10 minutes, où vous verrez la plus belle galerie de personnages stéréotypés, vous savez que le voyage ne sera pas plaisant. 

Le film se vend comme un slasher, mais le matériel cinématographique est tellement maigre, je ne pourrais même séparé le film entre l'horreur, le suspense, la comédie ou le drame, le film ne s'installe simplement dans aucun genre vraiment. La dégueulasserie scénaristique du film se regarde comme un accident dont il est difficile de détourner le regard. Combien de fois nous nous sommes dit, '' Mais où ça mène tout ça, '' durant 90 minutes, pour finalement mener à sincèrement une des pires fins de film que j'ai jamais pu voir tellement elle était forcée. Cette fin d'ailleurs, perd toute sa surprise à force d'allonger de façon inutile les conséquences qu'elle amène. 

APRIL FOOL'S DAY manque de punch de la première à la dernière seconde. Le film semble vouloir faire des clins d'oeil à ce côté Beverly Hills et des Beautiful People, sans jamais s'attarder vraiment au message et on étant presque ackward devant la pauvreté constante des dialogues qui finissent toujours bizarrement. Pour un film qui veut montrer que les gens riches et beaux sont vides, APRIL FOOL'S DAY se retrouve à être exactement la même chose, une expérience sans âme. 

Me voilà bien punit pour avoir voulu voir un film thématique pour le poisson d'avril, c'est moi qui me suit le plus fait avoir.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents