Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


Underwater

Publié par Tuco sur 14 Mars 2021, 19:43pm

Catégories : #Créature

Une éruption souterraine soudaine et catastrophique arrive sur la station de forrage la plus profonde de la planète Terre. Alors que les stations sont détuites une à une, une bande survivants tentent de survivre pour atteindre la surface. Mais après les dangers de la pression, du manque d'oxygène et des explosions, quelque chose cloche... Est-ce que l'être humain a creusé trop profond et réveillé quelque chose?

Dès le départ, on sait que UNDERWATER a été fait avec vision et ambition. Le fait de ne pas du tout ''vraiment'' présenter le personnage principal et d'immédiatement démarrer l'action avec la destruction de la plateforme montre que le film tente de sortir de l'expérience usuel dans ce genre de métrage catastrophe. Le setting de départ est d'un calme glacial et frappe par son petit côté creepy et le calme du personnage de Kristin Stewart montre qu'elle y est complètement habituée et qu'elle a été sur les lieux longtemps. Quand l'explosion arrive et que l'excitation nous frappe une minute du début du métrage, on sait déjà qu'on a un héros en plein contrôle dans une situation complètement hors de contrôle. L'effet recherché semble tout à fait réussit, mais l'effet de confusion va peut-être juste trop loin.

Sauf que UNDERWATER avance et à chaque minute qui passe, vous devriez voir d'autres films vous passer par la tête avec la similute de certaines scènes. On pense à THE ABYSS, ALIEN et LEVIATHAN et on ne fait pas qu'y penser, certaines scènes sont carrément similaires. UNDERWATER tente de se donner son propre style au niveau stylistique, mais son scénario manque clairement d'originalité. Donnons à César, ce qui revient à César, la réalisation essaye beaucoup de nous mettre dans cette incompréhension qui accompagne les personnages. Les coupes sont rapides sous l'eau, on y voit rien et tout est fait selon la perspective du personnage principal. C'est très louable, mais pas particulièrement satisfaisant comme expérience, puisqu'on y voit pratiquement rien. C'est désorientant et c'est l'effet certainement voulu, mais il y a un manque de finesse dans l'expérience qui finit par fatiguer. Autant l'action est trop charcuté, mais certains plans sont d'une beauté presque saississante.

Mon autre problème, est que le film est à son summum au moment où les personnages tentent de survivre au tremblement de terre qui a causé tout le mal. L'ajout de créatures et de fantastique, à mon sens, ne fait qu'amener vers le bas. La situation de base est tellement intéressante et voir les réactions logiques des personnages dans un scénario catastrophe est réellement fascinant. Il y a deux éléments de danger et un est complètement déjà vu et l'autre est exploité avec une justesse remarquable. On aimerait en savoir plus sur la base, sur les différentes stations qui ont des looks géniaux, mais on est constamment ramené aux créatures génériques qui plombent le film. Au final, l'idée de mélanger le tout ensemble ne joue pas en la faveur du film, car rien ne va égaliser l'excitation du premier trente minutes. Kirsten Stewart se débrouillement étonnament bien dans le rôle principal et se révèle le personnage le plus fort du récit alors que les personnages principaux sont bien joués, mais manquaient un peu de tonus, en plus de devenir parfois lourd, surtout celui du comique de service, complètement innaproprié selon la situation. Le film va malheureusement trop vite pour bien présenter autant de personnages.

UNDERWATER est une expérience décevante, parce qu'elle offre quelque chose d'intéressant, avec une belle intention, mais qui tombe autant dans le convenu du scénario que dans le trop loin de la réalisation. C'est un fourre-tout, qui aurait gagné à avoir plus de retenu et à se concentrer sur ses forces. Pas compliqué de comprendre pourquoi les studios ont envoyé ce film en salles au mois de janvier avec les autres projets douteux de l'industrie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents