Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


Alpha Flight Classic Vol 1

Publié par Tuco sur 22 Décembre 2007, 22:24pm

Catégories : #Lecture

cover-tp-AlphaFlightClassic-01-.jpg

Alpha Flight, c'est une équipe de super-héros entièrement canadienne formée après la dissolution de Department H, le département des services secrets de la défense canadienne. Le directeur de Department H, James Hudson décide de former avec certains éléments du département, l'équipe Alpha Flight, indépendante de tout financement et protectrice du Canada. L'équipe est formé de James Hudson aka Guardian, possédant un costume lui donnant une force exceptionnelle, la capacité de voler et également de lancer des boules d'énergie. Marrina, une alien aux pouvoirs aquatiques qui se révèlera rapidement un problème. Northstar, capable de voler à une vitesse hallucinante et surtout, le premier héros ouvertement homosexuel de l'écurie Marvel. Aurora, sa soeur jumelle qui a les mêmes pouvoirs mais qui est également schizoprène. Puck, un nain d'une agilité et d'une force étonnante. Walter Langowski aka Sasquatch, possédant à peu près les mêmes pouvoirs que le Hulk, il se transforme en une bête velue possédant une incroyable force. Michael Twoyoungmen aka Shaman, sorcier et chirurgien. Finalement, Snowbird, mi-femme et mi-déesse, capable de se transformer en n'importe quel animal arctique. 

Cette édition des premières aventures de Alpha Flight contient les huit premiers numéros de la série. On voit donc le groupe affronter le monstre Tundra dans le premier numéro. Deuxième numéro,troisième et quatrième, Marrina attaque Puck sans raison et lui déchire l'estomac, on découvrira un complot du Master of the World, un véritable enfoiré de première. Cinquième numéro, Puck à l'hôoital s'en prend à des trafficants de drogues . Sixième, Snowbird affronte Kolomaq la bête des neiges. Septième et huitième, Aurora et Northstar affrontent le terrible Deadly Ernest, capable de tuer avec un seul toucher.

Je me suis amusé comme un petit fou en lisant ALPHA FLIGHT, car c'est non seulement passionnant de voir nos héros ce battre dans les quatre coins du Canada contre des adversaires très variés, mais c'est aussi le traitement qu'en fait John Byrne, celui qui est derrière possiblement la meilleure période de la série X-Men. Byrne prend son temps, donne des aventures individuelles pour bien montrer la personnalité de ses héros avant d'exploiter l'équipe entière. Chaque numéro explique le passé d'un personnage de l'équipe et on pourrait croire qu'une telle chose est alourdissante, pourtant non. Car les personnages sont tellement intéressants, mis à part Sasquatch qui est plate comme une crêpe, qu'on ne peut que jubilier devant plus d'informations. 

Évidemment, certaines mauvaises langues diront que ALPHA FLIGHT n'étaient qu'une bande de héros sans véritable envergure comparément aux Captain America, Spider-Man et Iron Man de ce monde. Oui c'est vrai, mais c'est là où la série prend tout son intérêt. Loin du glamour, sur une note plus légère on entre dans cet univers qui pour les lecteurs américains, se révélaient exotiques. Merci à Marvel d'avoir mit sur le marché ce petit bijou oublié qu'est Alpha Flight.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents