Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


A Nightmare on Elm Street

Publié par Tuco sur 18 Juin 2008, 00:30am

Catégories : #Slasher



On sait tous cette histoire, Fred Krueger le tueur d'enfants qui est tué sauvagement par une communauté et qui revient ensuite hanter et tuer les enfants de ses bourreaux durant pendant qu'ils rêvent. C'est toute la force de la chose, comment peut-on échapper à un tueur qui vient nous attaquer dans un lieu de confort impénétrable? Wes Craven, qui a eu tout au long de sa carrière des bonnes et des idées douteuses offre avec ce méga succès, probablement son scénario le plus invitant, efficace et avec le plus de possibilités de sa carrière. Car en fait, Krueger est le maître incontesté du monde des rêves, il peut être n'importe quoi, peut faire n'importe quoi et les six suites on tenter sans cesse de renouveler l'intérêt avec de nouvelles apparitions et de nouveaux meurtres sauvages de ;a part de notre tueur. Cet éventail de possibilités à fait de NIGHTMARE ON ELM STREET une série à part qui encore aujourd'hui est toujours populaire.

Dès la scène  où la jeune Tina Fey se fait charcuter dans la chambre à coucher de ses parents, volant dans tous les sens en hurlant à la mort, on sait qu'on écoute quelque chose de spécial. Craven met ensuite son spectateur dans une atmosphère d'incertitude qui va durer pendant la majorité du métrage. Sommes-nous dans un rêve ou dans la réalité, et quand on voit avec surprise l'apparatition de Kruger, on a notre réponse pour notre plus grand plaisir. Parmi les effets spéciaux inoubliables pour ses apparitions, on notera le moment où Freddy s'approche de sa victime avec des bras géants pour l'empêcher de s'enfuir, le téléphone qui donne un coup de langue dégueulasse à notre héroïne et la scène finale de la voiture qui se transforme (Scène magnifique) pour enmener nos héros à un destin tragique. Fred Krueger ( qu'on nommera par la suite Freddy) n'a pas autant de répartie que dans les autres films qui forgeront beaucoup plus son mythe et on n'aura jamais vraiment un plan très clair de son visage. Reste qu'on en voit assez pour ne pas vouloir le rencontrer dans nos rêves et entrer en contact avec ce charmant gant acéré. Et si ce n'est pas assez pour vous convaincre si vous ne l'avez pas encore vu, Johnny Depp est là et participe à une  sanglante et disons le, assez éclaboussante scène pour ce qui était son premier rôle en carrière.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents