Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


Ravenous

Publié par Tuco sur 22 Juillet 2009, 23:52pm


Après un acte de couardise qui déchiffré par un supérieur, un simple soldat se retrouve transférer dans l'éloigné et triste poste de Sierra Nevadas. Peu de temps après son arrivée, un mystérieux individu se pointe également au camp, avouant avoir survécu l'attaque d'un maniac par son obligation d'utiliser la cannibalisme. Un groupe entre donc à la recherche de survivants mais oh malheur, ce fameux maniac est le survivant lui-même et c'est le couard qui se retrouve bientôt seul pour lutter contre cet homme dangereux, qui semble posséder la force de dix.

Des films qui se dirigents vers quelque chose de différent, je suis toujours un peu vendu à l'avance. Un espèce de mélange entre un film d'horreur slasher et une comédie par les touches par si par là du réalisateur et certains dialogues, ce RAVENOUS n'est peut-être pas un chef-d'oeuvre mais certainement un film qu'on ne risque pas d'oublier. Avec de beaux décors naturels et un fort ma foi fort convaincant, on est rapidement complètement absorbé dans une histoire qui entre dans une complète démence à partir de la révéléation sur la véritable nature du personnage de Robert Carlyle. On ignore ce qui va se passer ensuite, on sait que ça va crever mais difficile de savoir où le tout va mener et le film se perd un peu entre les codes du genre et les intentions assez ambïgues de la réalisatrice. Anthonya Bird prend parfois des allures visiblement dénonciatrices envers la symbolique des États Unis en y incorporant le cannibalisme et l'humour, avec plus ou moins de succès mais avec une audace qu'on peut tout de même applaudir. On a de plus droit à un impressionnant travail au niveau de effets spéciaux pour le seffets gore, franchement pas ragoûtant avec des scènes plutôt violentes et un combat final assez enlevant. Les acteurs sont tous bons, que ce soit le petit rôle de David Arquette à la performance effacé d'un Guy Pearce tout de même crédible et la folie toujours délicieuse d'un Robert Carlyle bon du début à la fin. Avec ses défauts et ses qualités, RAVENOUS reste quand même un film qu'il se faut de voir pour le croire et une bonne déviation d'un sujet assez peu exploité par le cinéma mainstream.  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents