Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


Aguirre: The Wrath of God

Publié par Tuco sur 25 Juin 2010, 23:38pm

Catégories : #Historique

 

Une expédition espagnole quittant les montages du Pérou se lance à la recherche d'or et de trésor à travers la rivière amazonienne. Quand des problèmes de faim et de fatigue arrivent, le cruel Don Aguirre décide de former à l'interne une mini-révolution pour prendre le contrôle du groupe, faisant son chemin à coup de trahisons, de meurtres et de coups vicieux. Alors qu'Aguirre sent qu'il se rapproche de la cité d'or, son équipage meurt de faim et se fait attaquer par des aborigènes. Jusqu'où mènera la folie d'un seul homme?

 

En voilà un grand film culte, obscur mais toujours populaire dans le milieu. J'aime ce film pour un tas de raisons et la première est évidemment pour l'acteur principal. Klaus Kinski était un fou, je ne suis pas ici pour le nier mais quel acteur GIGANTESQUE! AGUIRRE est probablement sa performance la plus exceptionnelle qui lui permet d'entrer à 100% dans une folie destructrice qui, aussi inquiétant celà peut paraître, faisait partie de sa propre vie. Kinski donne une aura spéciale, une folie de fin du monde à son personnage, un archétype du mauvais qui est bien difficile à égaler.  Aucun fou ne vaut Aguirre, une image tellement frappante qu'elle est presque cartoonesque, digne d'un conte de fée bien malsain.  Le film en tant que tel est très surprenant et n'est certainement pas facile d'accès, l'ambiance est lourde et étrange, les scènes difficiles à assimiler, des coupures de ton brusquent se rajoutent au récit, le rythme parfois complètement absent. Mais ce sont justement ces éléments qui ont fait que comme WALKER d'Alex Cox, AGUIRRE est inoubliable car il est 100% assumé et 100% auteur, c'est à dire qu'Herzog laisse la tradition de côté pour faire son film, imparfait mais oh combien plus puissant qu'un film ordinaire. Herzog soigne sa réalisation même si on voit visiblement beaucoup d'improvisation dans les scènes. La scène finale du film, fantastique montre un Aguirre seul monologuant pendant que son bateau est envahi par des petits singes. Une superbe allégorie de la folie humaine et de notre incapacité de nous débarasser des fous furieux. Un superbe film, à voir surtout pour les amoureux du médium.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents