Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


Iron Man 2

Publié par Tuco sur 12 Février 2012, 03:00am

Catégories : #Super-Héros

tony-stark.jpg

 

 

Maintenant, le monde sait qu'Iron Man est Tony Stark. Seulement voilà, Stark doit maintenant faire face à la pression militaire qui ne semble pas accepter que ce dernier ait autant de joujous destructeurs. Si Stark au départ est bien insouciant de la situation, l'arrivée d'un terroriste russe causant un brouhaha démentiel vient complètement changer les cartes et troubler les alliances de Stark, qui ne se doute pas qu'en plus son rival prépare un coup fourré.

Quand un film américain fonctionne, on se doit de faire une suite. Par contre, alors que dans les années 70-80, les suites de films hollywoodiens se séparaient d'une bonne durée, assurant ici une plus grande qualité de production et surtout scénaristique. On dirait que maintenant, le suites doivent aller plus loin, plus d'explosions, de sang, de cul et d'action. IRON MAN 2 entre dans cette catégorie et décide d'entre mettre plein la gueule, en plus de donner son grain de sel avec un ramassis d'intrigues et de sous-intrigues, qui alourdissent un film supposé être un divertissement d'une certain légèreté. Le film de Favreau se perd un peu, sauf que la formule fonctionne quand même et que cette suite, explosive et suintante de charisme fait effet.

L'aspect le plus avec IRON MAN 2 est qu'on a essayé de trop en faire, avec un multitude de personnages et d'histoires quand au final, ce qui fonctionne le plus dans le film, ce sont les éléments du premier film. Robert Downey Jr. a ici plus de temps en tant que Stark qu'en tant qu'Iron Man et le développement de son personnage est extrêmement intéressante. Les scènes d'action, encore une fois bien dosés sont absolument superbes et la première apparition de Mickey Rourke avec son costume de gladiateur est vraiment très très efficace. Sauf qu'on s'est emporté ici avec les personnages et le temps qu'on leur donne et à la fin, on s'efforce tellement de donner des petits moments à tout le monde qu'à la fin, tout est précipité suite à l'habituelle limite de temps hollywoodienne et que le film tombe à plat, perdant plus le films avance, beaucoup de son momentum.

Alors que Robert Downey Jr. vole complètement la vedette à lui seul, on ne peut malheureusement pas en dire autant du reste du casting. Mickey Rourke fait un travail honnête en tant que vilain principal, mais on dirait qu'on veut plus y croire que la réalité des choses dans son cas. Pour ce qui est de Sam Rockwell, qui est utilisé purement comme un élément comique, il manque cruellement de crédibilité et s'avère lourd un peu trop souvent avec ses scènes de dialogue qui s'éternisent. Gwyneth Paltrow est encore une fois bien charmante dans le rôle de Pepper Potts, mais toute l'intrigue concernant son personnage est plutôt inutile. Finalement, Scarlett Johansson vient faire un Veuve Noire passablement inutile, si ce n'est que pour une jolie scène d'action et quelques décolletés.

Sauf que j'aurai bien beau pointer du doigt qui éléments moins dysfonctionnels du film, IRON MAN 2 reste efficace et se regarde jusqu'à la fin quoiqu'on en dise. Jon Favreau n'a peut-être pas autant gagné son pari qu'il le voudrait, mais il a eu le guts de se lancer à fond dans son n'importe quoi et d'aller plus loin. Le film en tant que tel veut trop, mais au moins, on sent qu'il veut. On dira ce qu'on voudra contre la technologie numérique, mais dans ce cas-là, la qualité est époustouflante et nous fait bien comprendre que les producteurs ont bien fait d'attendre longtemps avant de faire un film sur le héros en armure.

Une suite inférieure, mais néanmoins digne de mention. Marvel a tout tenté avec cette suite et en a un peu payé le prix. Néanmoins, les qualités indéniables de ce film en font un divertissement hollywoodien qui fait bien le travail. Cependant, un troisième film, plus linéaire et plus rigoureux, pourrait bien s'avérer être la clé du succès.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents