Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


True Grit

Publié par Tuco sur 23 Janvier 2012, 19:21pm

Catégories : #Western

true_grit_still.jpg

 

Suite à la mort de son père, tué par son employé, Mattie Ross, 14 ans, décide de participer et d'organiser la capture de l'assassin de son paternel. Elle demande l'aide de Reuben J. Cogburn, le Marshall le plus efficace, mais également le plus alcoolo des environs. Après avoir insisté pour l'accompagner, elle se rend compte que son Marshall est remplit de défauts et que sa confiance en lui, diminue peu à peu. Accompagné d'un Ranger qui accompagne le groupe pour son propre intérêt, le trio tente de relever un défi, qui peut s'avérer bien plus difficile que prévu.

Il est dorénavant clair que les frères Coen sont une partie intégrante, voire même vitale du cinéma d'auteur américain. Toujours aussi soucieux de chaque détails, toujours aussi enthousiaste à incorporer, dans des histoires scrabreuses et violentes, des éléments humains forts, ils se révèlent des coups sûrs pour pratiquement n'importe quel cinéphile digne de ce nom. Arrive TRUE GRIT, le plus grand succès commercial des deux frères et une expérience mainstream limite, qui montre que le duo peut bien mettre un pied dans la porte de l'industrie. TRUE GRIT se révèle probablement le western le plus audacieux depuis le UNFORGIVEN de Eastwood ou le BLUEBERRY de Kounen.

Les détails de TRUE GRIT sont extrêmement impressionnants et le film, qui ne peut que pleinement s'apprécier qu'en version originale, montre une authenticité de l'époque qui a échappé à pratiquement tous les western produit à ce jour. Comme avec FARGO, les frères Coen viennent jouer habillement avec le langage et les expressions, créant cette double sensation d'humour et de réalisme, qui vient rendre l'atmosphère assez unique.

Néanmoins, TRUE GRIT se veut un très bon film, mais qui n'atteint cependant pas les standards établis par le duo depuis maintenant 25 ans. Les Coen voulaient restés très respectueux envers le roman d'origine et se sont peut-être un peu perdus dans la difficulté de la fidélité de la retranscription. Contrairement à NO COUNTRY FOR OLD MAN, qui semble du début à la fin, un film contrôlé par deux réalisateurs complètement déments et minutieux, TRUE GRIT se laisse plus flotter par sa prémisse, ses dialogues et les punchs de ses scènes. Si BLOOD SIMPLE tentait de changer les cartes du Neo-Noir, si HODSUCKER PROXY brassait un peu le SCREWBALL, les Coen ne font pas de TRUE GRIT une révolution du genre, malgré l'audace du rythme et du propos. En fait, on sent le duo un peu limité au niveau créatif et emprisonné par le propos. Certains diront que le film est beaucoup trop contemplatif et ils auraient raisons sur certains points, même si au final, l'expérience vaut vraiment la peine d'être vue et tout autant entendue.

Les acteurs de TRUE GRIT sont absolument époustouflants, que ce soit le cabotinage démentiel d'un Jeff Bridges en roue libre. Dans ce cas précis, le personnage de Bridges est tellement énorme et plus grand que nature, qu'il atteint une aura quasi-mythique, ce qui n'est jamais un hasard dans un western. la performance courte d'un Josh Brolin qui se révèle tout se à quoi on ne s'attend pas d'un vilain normal jusqu'à une jeune Hailee Stenfield, superbe dans un rôle fort difficile, qu'elle vient enrichir par une présence et une assurance en parfaite harmonie avec son personnage.

Il faut également parler de la direction artistique phénoménale et du look absolument splendide de TRUE GRIT, qui est un véritable festin pour les yeux. Le travail au niveau de la bande son et du choix des chansons est aussi un élément fort important qui est un acteur important de la réussite de plusieurs scènes clés du film. On n'a qu'à penser à la chanson Leaning on Everlasting Arms, qui n'a jamais été aussi bien utilisé depuis NIGHT OF THE HUNTER.

Un solde western extrêmement intéressant qui montre que même un films des deux frères qui s'avère un peu moins bon, reste une référence dans le milieu. Un film attachant, peut-être pas aussi poignant qu'on aimerait le vouloir, mais une expérience qui vaut définitivement le détour.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents