Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


XxX State of the Union

Publié par Tuco sur 13 Janvier 2011, 19:42pm

Catégories : #Action et Aventure

 

Augustus Gibbons a besoin d'un nouvel agent, il choisit Darius Stone, un criminel au lourd passé, ancien militaire. Alors que l'organisation responsable du programme XxX s'affaiblit, suite à des attaques terroristes, un autre évènement se prépare.  Stone a un énorme défi, mettre à jour un complot visant à éliminer le président des USA.  Alors que le coup d'état se prépare, dirigé par un général haut gradé,  Stone voit que la menace vient probablement de l'intérieur et demande l'aide ''d'anciennes fréquentations '' pour l'aider.

 

Si vous n'avez pas vu le premier XxX, film d'action tout ce qu'il y a de plus correct, aucun problème! Cette suite n'a pratiquement aucun rapport avec le premier, tant le style, l'esthétique et l'intelligence relative du premier film, ici absolument absente. Menant la parade, Ice Cube, avec un charisme s'approchant à celui d'une chaise, poussant à fond la carte de l'antihéros, se foutant de la gueule de tout le monde avec une tronche de mec qui veut toujours arracher la tête à quelqu'un, autant quand il le fait que quand il joue de ses charmes avec une demoiselle. Honnêtement, en comparaison, Vin Diesel valait Daniel-Day Lewis. Tandis qu'à l'autre extrémité, Samuel L. Jackson, cachetonne en compagnie de Willem Dafoe, dans des duels verbaux dignes des vieux dessins animés GI Joe.  On rentre ensuite dans le festival des moments débiles, avec Lee Tamahori, qui réalise le film en se disant probablement qu'il va en mettre plein la gueule à son public à grands coups de musiques rap, de demoiselles qui se trimoussent les foufounes et de véhicules qui roulent à la vitesse de la lumière. Les effets spéciaux sont ignobles, mais les scènes d'action assez bien torchés et nombreuses. C'est passablement divertissant, mais pour toutes les mauvaises raisons et c'est l'exemple du bas de gamme actioner hollywoodien. Presque une parodie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents