Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


The Haunting in Connecticut 2: Ghosts of Georgia

Publié par Tuco sur 3 Décembre 2013, 00:52am

Catégories : #Fantôme

2P9AZckhWtBu2iww1s8tqgJYtVE.jpg

 

 

Andy Wyrick amène sa femme à la santé mentale et leur petite fille dans une splendide petite maison historique en pleine coeur de la Georgie. Andy sait déjà que sa femme peut ''voir'' les fantômes, mais découvre rapidement que sa petite fille a également hérité du don qui la fait voir un vieil homme. Les apparitions, au départ discrètes, deviennent de plus en plus fréquentes et violentes, comme si les fantômes des environs tentaient de communiquer avec les Wyrick peut leur ouvrir les yeux sur ce qui s'est véritablement passé. 

Avant de débuter, je ne suis pas expert en géographie, mais pourquoi avoir nommé ce film ainsi? La Georgia et le Connecticut sont deux états complètement différents qui ne sont même pas près l'un de l'autre. Je peux comprendre le désir de suivre le filon du film précédent, mais pourquoi utiliser un titre aussi stupide et contradictoire. En fait, comprend rapidement que cette suite Direct to DVD n'a rien à voir avec le film précédent outre qu'il présente encore un ''fait vécu'' et que l'ajout de la partie Connecticut n'est simplement qu'un outil marketing complètement idiot. 

Pour le film lui-même, GHOSTS OF GEORGIA faillit dans le domaine dans lequel il se concentre le plus. Effectivement, le film ne fait pas peur et ce malgré une chiée de cheap scares tellement évidents que le spectateur sera prêt des secondes à l'avance et d'apparition où la tension n'est jamais travaillé. En fait, les apparitions dans le film sont tellement fréquentes et j'irais même à dire presque inutiles, qu'elle vienne brouiller un scénario pourtant simple, où on attend un peu la fin de l'histoire qui s'attaque à un énorme sujet et qui ne l'exploite pas du tout sa juste valeur. Et puis ça avance, on a l'impression d'avoir déjà tout vu et on se tape la fin qui définitivement, ne va pas rendre heureux quiconque croyait y voir la pierre de salut d'un film manquant visiblement d'inspiration. 

Pour le positif, si le film est certainement oubliable et pas particulièrement percutant, les trois acteurs principaux jouent étonnamment bien et se débrouillent à bien rendre des personnages plutôt fades sur papier. On se rend rapidement compte que le rythme, que le scénario de toute la chose aurait très bien pu être un épisode d'une série télé, tellement les acteurs semblent s'investir dans les personnages, mais également en voyant à quel point le filon scénaristique est mince. La plus belle surprise de tout le film est définitivement la très jeune Emily Alyn Lynn avec étonnamment de finesse, ce qui pour une enfant de sept ans, n'est pas commun. 

Si vous avez du temps à perdre, à brûler où à mal investir, GHOSTS OF GEORGIA n'est pas en soi un mauvais film, mais il ne montre rien d'intéressant ni qui pourrait vous investir dans ce qui est raconté. Pour un spectateur peu exigeant et qui n'a surtout pas le goût de faire le saut, voilà un film qui pourrait s'avérer approprié.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents