Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Culte-O-Rama

Le Culte-O-Rama

Pour l'amour des films de genres. Des articles et commentaires sur des films gros budgets ou très obscurs qui sont tombés sous l'attention de Tuco.


C'est arrivé près de chez vous

Publié par Tuco sur 23 Janvier 2008, 00:17am

Catégories : #Film Policier - Gangsters - criminels et Polar

365_2.jpg

Un groupe de cinéastes suivent un sociopathe pendant ses activités. Notre homme nous parle de tout, littérature, cinéma, de la société, de la nature, de la vie quoi. Il le fait par contre, en attaquant des victimes innocentes qui vont d'une petite vieille à un facteur, en passant par de simples passants. Lentement, il commence à faire participer le groupe à ses activités, souvent au péril des jeunes gens. 

Ça frappe c'est le cas de le dire, peut-être l'expérience cinématographique la plus efficace que j'ai vu depuis bien longtemps. On utilise ici, le processus que Vladimir Nabokov avait utilisé pour écrire son fameux LOLITA. On nous présente un être dégoûtant mais à la personnalité fascinante, sympathique et attachante. Ce qui fait que le spectateur, doit faire le choix d'aimer ou de détester notre homme et je vous dis que plus souvent qu'autrement, la première option sort gagnante. C'EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ NOUS joue bien avec nos valeurs et explore avec un bel aplomb l'être humain et ses principes les plus fondamentaux. Alors oui, c'est de la bombe, magnifique et subtil. Maintenant devenu culte, les éloges qu'on a donné au film est pleinement mérité. Cette approche documentaire lêché fonctionne à merveille, d'autant plus que la caméra est fluide et qu'on finit par l'oublier, entrant totalement dans cette accumulation de scènes. Mais la plus grande perle dans ce film, le joyau qui ressort le plus, c'est Benoît Poelvoorde, d'une aisance frémissante et y allant de monologues plus hilrants les uns que les autres. On ne compte même plus les phrases mémorables que récitent ce tueur sympathique et malgré que Poelvoorde n'a pas le physique de l'emploi, on croit dur comme fer à ce personnage. C'est malsain mais c'est génial, ça choc mais ça hante. Dans mon cas j'adore, une réussite perverse mais magnifique.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents